AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

DJ Let It Play

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Avatar : Kim Jae Joong
Pseudo : Yoo Lee
I'm here since : 27/11/2010
Messages : 21
Work : Photographe




MessageSujet: DJ Let It Play Dim 5 Déc - 23:02


    Tenue
    De petits coups bien distincts sur la porte et qui duraient depuis plusieurs minutes déjà eurent raison de In Soo. Le jeune homme décida enfin de laisser tomber ses couvertures et se lever sans oublier de crier qu’il était éveillé faisant ainsi s’arrêter les coups. Il se rassit sur le lit après avoir entendu le bruit de pas s’éloigner. Parfois c’était vraiment dur de toujours vivre avec ses parents, bien que cela ait ses avantages aussi. Sa mère faisait chaque matin beaucoup de bruits pour l’éveiller. Il ne fallait pas chercher loin, le jeune coréen n’était pas du tout du matin. Son réveil avait sonné près d’une heure avant et le même objet avait fait un vol plané de l’autre côté de la chambre. Paix à son âme. Malheureusement, il ne pouvait pas en faire de même avec sa mère et était bien obligé de se sortir de son sommeil tôt ou tard. Il s’étira en lâchant un soupir avant de se frotter longuement les yeux. Une petite habitude chez lui, d’ailleurs sa génitrice lui disait souvent qu’à forcer de se frotter les yeux avec autant d’acharnement il finirait par ses les éclater. Il se traine jusqu’au coin de la chambre où le petit réveil avait atterrit. Il grogna en le regardant, encore un qui était bon pour la poubelle. Le jeune coréen prit rapidement quelques vêtements avant de se diriger vers la salle de bain d’un pas nonchalant. Après plus d’une heure, il ressortit frais et habillé. Il avait enfilé un haut à manche longues noirs avec une chemises rouges par-dessus qu’il retroussa légèrement et un jeans foncé. C’était une tenue simple mais passe-partout, qui convenait à peur près à n’importe quel endroit. Il laissa une serviette sur ses cheveux afin de les faire sécher tout en pensant qu’il devrait les couper prochainement, ils commençaient vraiment à devenir longs. Il déverrouilla sa porte avant de descendre. Il ne pouvait jamais dormir en laissant la porte ouverte, surtout quand il était chez ses parents. Sa mère serait prête à se glisser doucement jusqu’à sa chambre et utiliser tout les moyens possibles, et pas des plus doux, pour le réveiller rapidement. Il s’assit près sa mère qui avait déjà commencé son déjeuner. Car oui, quand je disais que le coréen n’était pas du matin, c’est qu’il ne l’était vraiment pas, il ne s’était levé qu’à 12h passée. Il mangea rapidement ne tenant guère compte de l’absence de son père, il ne le voyait pas longtemps de tout façon. Il se leva quelques minutes après, laissant son assiette à moitié pleine.

    « Je vais aller travailler. »
    « Attends ! J’ai failli oublier, un ami t’as laissé un message pendant que tu dormais. »


    In Soo se tourna vers sa mère, un sourcil levé. Un ami ? C’était vraiment rare. Les personnes avec qui il parlait n’étaient pas vraiment nombreuses et celles qui avaient son numéro encore moins. Il la remercia d’un signe de tête avant de se diriger vers sa table ou était posé un téléphone et un petit bloc note. C’était une méthode un peu vielle, mais sa famille l’avait gardé. Il avait bien un téléphone mobile mais il ne s’en servait jamais et se demanda même où il devait être à l’instant. Il donnait le numéro de la maison, c’était plus simple. Celui-là au moins ne risquerait de se faire perdre de vue. Il vit sur la page d’en haut l’écriture claire et ronde de sa mère qui avait inscrite « Ho Dae Won. 20h30.Discothèque ». Il sourit légèrement en pensant au jeune homme avant de prendre son appareil photo et sortir.

    Cela faisait plusieurs heures que les différents chanteurs, chanteuses ou groupes passaient devant lui ou plutôt devant son appareil photo. Il ne savait toujours pas pourquoi il était allé postuler pour The Agency et non pour un autre endroit ou même à travailler pour son propre compte. Ce n’était pas non plus le haut salaire qui l’avait attiré, il n’avait pas vraiment besoin d’argent. C’était le dernier groupe de la journée, les photos étaient pour un calendrier de l’an prochain. Il se sentait épuisé mais surtout lassé par tous les sourires qu’on lui adressait à tout bout de champs. Il n’avait rien contre cet étirement des lèves, mais quand c’était d’une manière niaise presque idiote ce n’était pas très joli à regarder et surtout à longue durée. La salle se vida peu après les plusieurs au-revoir, à demain, ou c’était du bon travail. Non ce n’était pas du bon travail, la fille était trop raide, l’autre pas assez jolie, celle-là ne savait pas se mettre en valeur, celui-ci n’a aucun muscle et on veut quand même le montrer torse nu. C’était ses phrases là qui tournait dans la tête d’In Soo, mais il ne disait rien se contentant d’appuyer sur le flash toutes les dix secondes. Les autres s’occuperont de la mise en page et des changements à faire sur ordinateur. Il regarda sa montre et grogna en voyant qu’il était déjà 20h, il risquerait d’être en retard. Pas qu’il avait particulièrement envie de voir Dae Won, juste qu’il n’aimait pas être en retard, question de principes. Il soupira, la vérité c’est qu’il voulait vraiment le voir. Il aimait bien la compagnie du jeune homme, c’était amusant bien que sa manie de vouloir le faire coucher avec le premier venu et le rendre moins renfermé l’agaçait parfois, même cela aussi être amusant. Il ouvrit le placard qui lui été destiné et y déposa son appareil photo. Il ne l’emmènerait surement pas dans une discothèque, il ne savait pas comment pourrait se finir tout cela et perdre son petit bijoux serait affreux.

    A 20h30 pile, In Soo était devant la porte de la discothèque entrain de payer. Après quelques pas, il se retint avec peine pour ne pas se boucher les oreilles ou au mieux repartir d’où il venait. Il n’affectionnait pas particulièrement cette ambiance de non-gêne que les gens se sentaient presque obligé d’aborder dès qu’ils étaient dans une boite. Ces corps très peu habillé, voire pas du tout pour certain qui se dandinait ne l’attiraient pas plus que ça. La salle était très grande mais bien organisée pourtant. On pouvait facilement distinguer la piste de danse au milieu, les différents bars dès l’entrée et des fauteuils tout au fonds. Restait maintenant à retrouver Dae Won parmi cette foule de gens, restait encore à savoir s’il était déjà arrivé ou non. Bon, il n’allait quand même pas rester là. Il aperçut un bar reculé qui semblait assez tranquille et d’où il pouvait voir la salle presque entier. Au moins, il pourrait chercher le jeune homme des yeux sans paraitre trop con. Il s’assit donc et commanda un simple whisky. Même après plusieurs gorgées, la musique n’était pas moins assourdissante.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Avatar : Yu Ha Min
Pseudo : Stone.
I'm here since : 30/11/2010
Messages : 18
Work : Parrain 8D
About Me : Coréen. D'orientation non définie; j'aime ce qui est beau -ouais donc pas toi quoi- et je n'ai pas d'ambition particulière pour le futur. C'est déjà assez compliqué comme ça de gérer les affaires de la famille, je vais pas me mettre à rêver de gloire et de célébrité à tous les coins de rues, na ?




MessageSujet: Re: DJ Let It Play Mer 8 Déc - 19:33

    look.

    7h30. Dae Won était debout depuis plus d'une heure déjà, et autant dire qu'il ne comptait pas gâcher sa matinée en chômant inutilement. Avec lui, le réveil se faisait au plus tôt possible pour ne pas perdre une seule minute, et il se pressait toujours parfaitement pour bien faire les choses dans des instants précis. La vie n'était-elle pas trop courte pour qu'il puisse se permettre de perdre de son temps ? Surtout quand de plus, ce temps représente de l'argent -et oui comme dans les films-. Dae Won n'avait pas été élevé de sorte à pouvoir paresser à longueur de journée. Avec sa famille, c'était plutôt le boulot, le boulot, et, si on en a le temps, aller traumatiser quelques prolétaires malheureux pour s'amuser était permit. Mais il n'en abusait pas trop, de ce passe-temps enseigné par son père; mieux valait ne pas trop faire de remous pour éviter d'attirer l'attention des autorités. Ne jamais les provoquer, ou du moins, pas trop, c'était une des bases de la famille; il ne servait à rien d'être irresponsable. Mais pour ça, il n'y avait pas vraiment de problèmes, monsieur Ho ci-présent ne prenait jamais de risques par peur de représailles venants se ses parents. Et oui, il savait être réfléchit pour ne pas avoir d'ennuis, honorable n'est-ce pas ? En même temps, c'était de famille; personne n'avait jamais de problèmes et à force, ce genre de chance s'était peut-être transmise de génération en génération. Tant mieux, Dae avait finalement un peu de bonheur à tirer de sa naissance non-souhaitée.

    Assit calmement derrière un joli bureau foncé, une vitre s'étendant dans son dos et le journal entre les mains, la journée commençait bien pour lui. Ou plutôt; elle commençait normalement et dans une routine pas désagréable qui était parfois perturbée par quelques visiteurs dérangeants. Mais bon, les indésirables n'étaient pas pour Dae Won, son truc à lui c'était plutôt la diplomatie et la gestion des comptes bancaires. Titiller le fric l'avait toujours beaucoup plus attiré que de devoir mettre les pieds sur le terrain; le sale boulot c'était uniquement pour les subalternes qui étaient payés pour ça. Pourquoi donc serait-il allé salir ses chaussures dans le seul but d'effrayer de pauvre gens presque sans défense ? Sans résistance, ce n'était pas assez intéressant à ses yeux, pas assez drôle. Persécuter ses "clients" ça pouvait passer les nerfs mais il ne fallait pas non plus abuser, voilà comment fonctionnait Dae Won. Toujours penser le pour et le contre pour la théorie mais se laisser emporter lâchement par son impulsivité une fois dans la pratique.
    Il joua avec le coin du journal quelques secondes avant de le laisser retomber mollement sur la table, reculant son siège pour s'étirer un coup en bâillant. Il le sentait, ce jour risquait fort d'être ennuyeux et malheureusement, il ne pouvait pas quitter son bureau de toute la matinée. Et oui, ça risquait de faire mauvais genre s'il se tirait maintenant, et puis... il était trop sur ses gardes pour oser se risquer à mettre le nez dehors, craignant certainement qu'il se passe quelque chose de grave en son absence. Non, monsieur n'était absolument pas un jeune homme paranoïaque; il savait juste faire attention à ses actes pour ne pas se recevoir un mauvais retour de flammes. Tant mieux pour lui. Sur ces mots, il détailla la pièce avec agacement, pensant vaguement à en remanier la décoration tout prochainement. L'actuelle ne lui plaisait plus, et comme il changeait de goûts comme de chemise, l'immeuble tout entier avait déjà subit maintes rénovations uniquement pour son bon plaisir. Selon lui, il n'était pas agréable de travailler -si l'escroquerie peut être considérée tel un travail- dans un cadre qui ne nous plaisait pas. Ce n'était pas totalement faux, non ?

    7h45. Il n'avait toujours pas décollé de son fauteuil, tapotant nerveusement son stylo contre un livre qui traînait par là. Toc toc toc toc. Dae Won grogna puis posa les yeux sur le téléphone. Un instant de vague passa durant lequel il ne bougea pas d'un centimètre, puis il sembla soudainement se réveiller et il saisit le combiné d'une main brusque. Alors qu'il le portait à son oreille, il marqua encore un temps d'arrêt. Qui appeler ? Un court instant lui suffit, puis il composa rapidement une série de chiffres. La surprise fut assez grande de tomber sur une voix de femme; il ignorait qu'In Soo vivait chez ses parents. En même temps... ça ne l'étonnait pas tant que ça, il était en voie de mourir puceau alors tant qu'à faire, la vie avec sa famille venait boucler la boucle en beauté. N'allez pas croire que ça dérangeais particulièrement Dae s'il était aussi pur qu'un ado de douze ans -et encore, ça doit sûrement dépendre des ados-, mais c'était assez drôle pour lui de le jeter dans un monde dont il n'avait pas trop coutume seulement pour s'amuser. Il aimait bien In Soo, ce n'était pas une personne désagréable et il le respectait. Et autant dire que peu de gens pouvaient réellement se vanter d'être respectés par le Dae Won. Toujours est-il qu'il laissa un message pour l'autre, lui donnant rendez-vous dans une discothèque pas très loin du centre-ville. L'endroit lui était venu tout naturellement, après tout s'il comptait débaucher In Soo, c'était le meilleur endroit.

    Il fallait savoir, avec Dae Won, que ce n'était généralement pas lui qui attendait les gens, mais que les gens patientaient pour lui. Aussi arriva-t-il avec un bon quart d'heure de retard dans la discothèque, cherchant son compagnon calmement des yeux. Il avait finit par trouver de quoi s'occuper durant la journée -soit faire joujou avec quelques comptes bancaires- et finalement, il n'était pas de trop mauvaise humeur. Mais. Le Dae Won n'est pas souvent de bonne humeur, sachez-le. Aussi ne laissa-t-il paraître aucun signe de soulagement en apercevant, un peu plus loin, In Soo accoudé à un bar, un whisky dans les mains. Bien, plus vite sera-t-il bourré, plus vite il irait s'amuser un peu, songea-t-il en parcourant la distance qui les séparait en quelques enjambées.
    Pour signaler sa présence, il lui tapota l'épaule et s'installant sur le siège juste à côté de lui. Oubliant presque la politesse, il commanda deux vodka -amoureux de la vodka depuis une bonne affaire faite avec un client russe- et se tourna un peu pour regarder In Soo. En toute honnêteté, il n'avait pas une tête à être calme et sans relations. On l'aurait presque plus facilement vu devant l'appareil photo plutôt que derrière, mais ce n'était à personne d'autre que lui de choisir son orientation professionnelle. Et non, il ne lui disait rien, se contentant pour l'instant de l'observer, d'essayer de savoir s'il était fatigué ou non et si la tâche allait être compliquée ce soir. Si si, on peut voir tout ça rien qu'en regardant quelqu'un sous les yeux, selon la théorie plus ou moins fiable de Dae.
    Les boissons arrivèrent et il s'empara d'un des deux verres avant de passer le second au photographe, poussant par la même occasion son whisky sur la gauche. Il ne croyait quand même pas qu'il allait pouvoir se permettre de boire ça en sa présence ? Si ?

    « Bois ça. »

    S'il te plaît et bonjour ne font pas partie du vocabulaire de Dae Won; il fallait demander un autre modèle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Avatar : Kim Jae Joong
Pseudo : Yoo Lee
I'm here since : 27/11/2010
Messages : 21
Work : Photographe




MessageSujet: Re: DJ Let It Play Ven 10 Déc - 22:09

    In Soo faisait tourner le verre de whisky dans ses mains lentement et depuis plusieurs minutes déjà. Il s’était vite rendu compte que Dae Won n’était pas encore arrivé puisqu’il avait rapidement pu faire le tour de la discothèque des yeux. Le jeune homme n’y était là, à part s’il avait trouvé une proie en cours de route et devait être en ce moment même entrain de passer du bon temps avec elle dans une de cabines des toilettes. In Soo étouffa un grognement de dégout face à cette perspective et essaya de dégager bien vite l’image qui voulait se former dans sa tête. Ce n’était pas l’acte en lui-même qui le répugnait mais plutôt le fait de le faire avec une personne qu’on connait à peine ou même qu’on ne connait pas du tout. Ca ne lui avait jamais effleuré à la tête de passer sa nuit, ou une partie, dans les bras d’une autre personne. Bon il ne devait pas mentir, parfois oui, il se demandait comment cela devait être. Surement pas aussi répugnant qu’il le pensait puisque grand nombre de gens y étaient accro. Mais il n’avait pas encore trouvé quelqu’un d’assez potable, à son avis, pour franchir le pas avec lui. Puis, franchement, s’il avait réussi à vivre vingt six ans sans avoir de rapports charnels, il pouvait très bien continuer d’ici vingt six autres années. Il sentit un regard persistant sur lui, il releva les yeux pour voir le barman qui l’examiner interrogatif. Qu’est ce qu’il lui aussi. Bon, il fallait croire que son grognement n’avait pas été aussi bas qu’il l’aurait pensé. Il se contenta de jeter un regard froid au barman qu’il trouvait plus large que haut avant de retourner à la contemplation de son verre. Il n’était pas un fanatique de l’alcool et n’y tenait pas particulièrement. Il connaissait la manie de Dae Won à vouloir le bourrer et c’était pour cela qu’il n’avait pris qu’un léger whisky au début. Avec un peu de chance il réussirait à ne pas dépasser le stade des trois verres après lesquels il risquerait certainement d’oublier même son propre nom. Le barman retourna à ses occupations sans plus s’attarder sur In Soo. Quel hypocrite ce gars, il lui avait jeté ce regard juste pour se donner bonne conscience, pour ce dire qu’il avait essayé de savoir ce qui clochait et que si maintenant il lui arrivait quelque chose, il n’aurait rien à se reprocher. De toute façon In Soo ne courait aucun danger, tout du moins pas plus que les autres personnes présentes dans la boite de nuits, quoi qu’avec Dae Won, il n’était jamais sûr de rien.

    Il venait de prendre une gorgée de son verre qui était encore rempli à plus de la moitié quand une pression se fit sentir au niveau de son épaule. Il ne se tourna pas au début se rendant bien compte de qui cela devait être. Certes, plusieurs personnes étaient déjà venus l’accoster quelques minutes avant, mais c’était des caresses qu’il sentait, leurs propriétaires devaient surement croire que ça aurait pu être un bon début pour les chauffer, il ne leur parlait même faisant comme de rien n’était et elles s’en allaient d’elles-mêmes. Des cruches à grosses poitrines qui s’exhibaient presque devant n’importe quel garçon, trop peu pour lui. Cette pression par contre était juste comme pour signaler une présence, et il prédit vrai puisqu’il se tourna quelques secondes après pour se retrouver nez à nez avec le regard perçant de Dae Won qui le scrutait. Aucun d’eux ne parla au début, In Soo s’était contentait de le regarder à son tour. Il n’était pas le genre de personnes qui n’arrivaient pas à soutenir un regard ou qui baisaient instinctivement les yeux. Pour lui, c’était un signe de fragilité ou bien de peu de confiance en soi, c’était au choix. Et lui n’était victime ni de l’un ni de l’autre. Il n’y avait ni salut et encore moins de comment vas-tu. In Soo n’était pas quelqu’un de spécialement impoli mais quand on ne lui disait rien, il ne voyait pas pourquoi il ne ferait pas de même.

    Le coréen reporta son regard devant lui alors que le jeune homme qui commandait déjà peur eux deux sans même lui avoir demandé son avis avant. Cela ne le dérangeait pas plus que ça qu’il commande à sa place, si ça lui faisait plaisir. Il le fixa longuement du coin de l’œil, même avec toute la mauvaise foi dont il était capable, il ne pouvait pas dire que Dae Won n’était pas beau. Il l’était et pas qu’un peu. Il devait quand même s’avouer que c’était une des premières choses qui l’avait laissé se lier avec son cadet. Il est vrai qu’on dit que ce n’est pas la meilleure façon de choisir ses amis, qu’il ne faut pas juger juste sur les apparences, mais lui était comme ça. Pourtant il ne regrettait pas, il était content d’avoir rencontré le coréen même s’il ne savait pas toujours pas ce qu’ils étaient l’uns pour l’autre, des amis, de simples connaissances parfois même une sorte d’ennemis. Il vit alors son verre de whisky se faire pousser vers l’autre côté du comptoir avant qu’un verre, ce qui lui semblait être, de vodka ne vienne le remplacer. Il eut un murmure de protestation comme quoi son verre était encore plein et que c’était du gaspillage. Ce ne fut que là qu’il jeta un rapide coup d’œil à sa montre.

    « Tu as 17 minutes de retard et tu sais bien que je déteste attendre. »

    Le pire c’est qu’il était quasi certain que Dae Won avait du le faire exprès. Mais In Soo détestait patientait tout autant qu’il détestait d’être en retard, les rendez-vous du matin n’était, bien évidemment, pas à prendre en compte. Pour ça il n’était jamais dans les temps. Il but une petite gorgée de sa boisson, sentant le liquide lui bruler délicieusement la gorge et la réchauffer. Le gout amer qui le suivit par contre ne faut pas se qu’il préféra le plus et il le montra bien avec une grimace. Il reprit une plus grande gorgée ensuite avant de regarder Dae Won en souriant doucement.

    « Tu veux vraiment me souler le plus rapidement possible.»

    Cela semblait plus être une constatation qu'une question...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Avatar : Yu Ha Min
Pseudo : Stone.
I'm here since : 30/11/2010
Messages : 18
Work : Parrain 8D
About Me : Coréen. D'orientation non définie; j'aime ce qui est beau -ouais donc pas toi quoi- et je n'ai pas d'ambition particulière pour le futur. C'est déjà assez compliqué comme ça de gérer les affaires de la famille, je vais pas me mettre à rêver de gloire et de célébrité à tous les coins de rues, na ?




MessageSujet: Re: DJ Let It Play Mer 15 Déc - 17:59

    my god. cest vraiment nul, je suis désolée eoe.

    La première chose qu'avant pensé ce cher Dae Won en rencontrant In Soo avait été un truc du genre « oh, une sainte nitouche. ». Certes, avec le temps, il avait eu tout le loisir de réaliser que ce n'était pas tant le cas que ça, mais que sous son air propret il n'était pas particulièrement faible. Juste pas assez déglingué à son goût, trop raisonnable. À 26 ans, monsieur était puceau -allez donc savoir par quel stratagème il avait pu apprendre ça- et ne semblait pas du genre à sortir s'amuser. Le pauvre devait quand même avoir une vie bien fade. En réalité, Dae n'allait pas en soirée très souvent; il n'en avait pas le temps et préférait travailler au lieu de gaspiller son temps si précieux. Fort heureusement pour lui, il y avait quand même ce sympathique In Soo à dévergonder qui, curieusement, ne lui refusait jamais une escapade nocturne. Après cette constations finalement fausse selon laquelle il le croyais intouchable, il s'était demandé comment un homme pareil était capable d'ignorer autant les avances qu'inconnus et inconnues venaient lui susurrer à l'oreille. Par « pareil », il voulait laisser entendre « aussi beau ». C'est bien connu, le physique mets facilement en confiance; ce n'est pas pour rien que la plupart des gros dragueurs ont une plastique des plus attrayante. Et à ce niveau, monsieur Jung avait été gâté par la nature, un détail qui aurait réellement pu le mener à une vie d'homme libertin. Mais peut-être était-ce cette idée qui le rebutait, en réalité ? Manque d'envie pour passer aux actes ou simple question de principes, d'éducation. Honneur à lui si tel était le cas, après tout chacun sa vie... mais Dae Won était évidemment là pour corrompre tout ça. Pour sa part, il ne couchait pas avec n'importe qui. Le, la (les ?) chanceux devaient impérativement correspondre à ses trois critères de sélection fondamentaux pour pouvoir seulement espérer de se retrouver dans son lit; il ne devait pas les connaitre personnellement, ils devaient vivre loin de chez lui et surtout, ne devaient pas être stupides. Au final, ses exigences n'étaient pas si compliquées que cela et restaient possibles et compréhensibles.

    In Soo lui donna son temps de retard et curieusement, il se sentit presque fier de lui. Ce n'était pas comme si il fallait s'attendre à ce qu'il arrive à la bonne heure...

    « C'est bien parce que tu n'es pas patient que j'aime me faire désirer. »

    Le jeune homme s'installa face à son hyung sans un réel regard à son intention, puis commanda une nouvelle boisson pour remplacer le whisky d'In Soo. S'il comptait le saouler plus vite ? Pas nécessairement, mais il aimait s'imposer. Il passa ses doigts sur le verre froid, sentant les gouttelettes d'eau glisser sur sa main puis jusqu'à la table. Dae jeta un coup d'oeil autour d'eux, écouta distraitement la musique pendant quelques secondes avant d'ouvrir enfin la bouche pour parler à son compagnon.

    « Tu es plus sociable avec un ou deux verres dans le nez, crois-moi » il se pencha un peu en avant pour être certain d'être bien entendu « je crois même que tu te décontractes, c'est un bon début. »

    Un bon début à quoi, exactement ? Hm. Un bon début pour qu'ils s'amusent un peu ce soir, certainement. Le Dae n'aurait pas hésité de bourrer In Soo de force si celui-ci avait refusé cette vodka, la délicatesse n'entrait pas vraiment dans ses cordes et quiconque traînant avec lui devait le savoir. Quelques fois déjà, il avait dupé ce cher hyung en lui affirmant que les cocktails étaient sans alcool alors qu'en réalité ils en étaient plein... mais. Ne pas boire, ce n'était pas très drôle, surtout quand de sa place, le mafieux pouvait assister aux difficultés d'un Soo tentant de retrouver ses repères. Dit comme ça, on aurait facilement pu croire qu'en fait, il ne voulait qu'attirer des ennuis au jeune photographe; ce n'en était rien, mais il fallait bien avouer que le voir succomber sous les effets de l'alcool rendait généralement la situation des plus comiques. En revanche, pour sa part, Dae Won savait qu'il ne devait pas trop abuser de la boisson; soit ça le faisait perdre la tête soit il pouvait devenir violent... et encore une fois, il détestait ne pas avoir tout sous contrôle total. Au final c'était une peur constante; que se passera-t-il si je me laisse trop aller et que ferai-je par la suite ? Il aimait se distraire mais priait à chaque fois pour que rien d'irréparable ne se produise.

    Il but une gorgée de vodka à son tour sans quitter son compère des yeux, comme si il s'attendait à ce qu'il fasse quelque chose. Plusieurs minutes passèrent durant lesquelles ni l'un ni l'autre ne prononça mot, puis le plus jeune croisa une jambe par dessus l'autre et appuya son dos maigrelet contre le dossier de son siège. Il s'étira comme un chat sortant à peine de son sommeil et se frotta un œil avant de tenter un petit sourire visant In Soo.

    « Ce soir tu rentres accroché au bras d'une jolie fille -un beau mec ?- » lui dit-il sur un ton d'ordre assez gentil « je paie les consommations, fais-toi plaisir. »

    Sur ce, il tira une carte des boissons qui traînait sur le comptoir et la déplaça face à lui. Certes, il n'avait pas encore terminé d'engloutir son premier verre, mais rien ne l'empêchait de prévoir la suite, n'est-ce pas ? Après, il fallait trouver un moyen efficace pour qu'il se lève, ou tout simplement, continuer de parler en attendant qu'une jolie personne les accoste pour discuter avec eux. Enfin, parler... n'étant ni l'un ni l'autre de grands bavards, la plupart du temps ils ne disaient pas grand-chose. Ils se regardaient, regardaient autour d'eux ou échangeaient de courtes phrases amplement suffisantes à leurs yeux. L'avantage de se trouver avec ce genre de personnes, pour Dae, était simple; il savait que quoi qu'il puisse faire, on ne lui ferait pas de reproches. Oh, évidemment, les reproches ne signifiaient pas grand-chose pour lui mais il préférait quand même qu'on ne s'intéresse pas à lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

it's Contenu sponsorisé







MessageSujet: Re: DJ Let It Play Aujourd'hui à 13:13

Revenir en haut Aller en bas

DJ Let It Play

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 2. START TO PLAY? :: areumdaun seoul city ! :: discothèque-